D’accro du shopping à minimaliste

Hello, Ola, Bom Dia !

Après avoir revu une de mes meilleures copines du secondaires, j’ai eu envie de vous parler de mon passage d’accro du shopping à minimaliste !

Je suis restée en contact avec des copines que je connais depuis que j’ai 16-17 ans. Et elles sont plutôt étonnée de la façon dont j’ai évolué. Il y a 8 ans, j’étais ce qu’on pouvait qualifier une accro au shopping ou encore une acheteuse compulsive. Je passais ma vie au shopping. Dès que je faisais un baby sitting, le lendemain j’étais dans les magasins pour dépenser ce que j’avais gagné. L’épargne ? Je ne connaissais pas ! Je flambais littéralement tout mon argent. J’achetais tout et n’importe quoi. J’avais 42 paires de chaussures (à l’époque j’étais très fière de ce chiffre), une vingtaine de sac à main et un nombre incalculable de vêtements. Et comme vous vous en doutez, je ne portais ou n’utilisais pas le quart du tiers de la moitié de ce que j’avais. A l’heure actuelle, j’ai encore une robe achetée il y a 6 ans avec son étiquette. Quelle honte …

Il faut savoir qu’avant cela, nous avons traversé avec ma famille une crise financière assez importante. Tout était calculé. A l’époque, mon père faisait comme il pouvait en faisant toujours passer ses trois filles en priorité mais malheureusement, l’argent manquait parfois. Quand j’ai commencé à travailler à l’âge de 16 ans, j’avais un petit peu peur de dépenser cet argent et pourtant, j’ai très vite flambé cette somme. Je pouvais enfin m’acheter ce que je voulais (le pull Zara que tout le monde avait, de nouveaux vêtements, un sac Longchamp qui était à la mode à l’époque, un appareil photo, etc). Autant vous dire que très vite l’argent avait disparu. Je faisais des baby-sitting à droite et à gauche et tentait tant bien que mal d’essayer de ne pas tout dépenser. Lorsque mon père a été plus à l’aise financièrement, il y a eu un réel changement. Il nous emmenait faire du shopping, voir un film au cinéma et nous avions de l’argent de poche. Mais nous étions en pleine adolescence alors souvent nous étions privée d’argent de poche (avec le recul, je dois reconnaître que c’était mérité!). A ce moment-là, j’ai commencé à sortir le soir avec mes copines, boire des verres et continuer à tout flamber en shopping.

J’étais tellement fière de montrer ce que j’avais acheté à mes copines, de me vanter parfois d’avoir fait une bonne occas. Mes copines m’appelaient l’accro du shopping et ça me plaisait ! J’avais l’impression d’être quelqu’un de bien et d’être valorisée par ce que je possédais. Mais à l’heure actuelle, je trouve que je n’avais aucune raison d’être fière … Je dépensais sans réfléchir et de cette façon, je contribuais à la pollution, à la surconsommation, aux sous-salaires des employés d’usines et à l’esclavage des enfants. Toutes des causes qui sont, aujourd’hui, devenues importantes pour moi.

Je pense que j’ai commencé a changer lors de mon premier voyage. Attention, ce voyage a été un vrai scandale niveau shopping ! J’avais une dizaine de sac rempli, trois nouvelles paires de chaussures, etc. MAIS car oui il y a un mais ahah. J’ai découvert une nouvelle façon de dépenser son argent -> le voyage. J’ai d’ailleurs tellement adoré ça que j’ai failli ne pas monter dans l’avion pour rentrer… (Papa, si tu passes par là .. ahah).

Ce voyage, c’était juste avant ma rentrée en supérieur. J’ai donc commencé les études, j’avais beaucoup moins de temps pour le shopping et puis je m’étais fait de nouveaux amis qui avaient d’autres centres d’intérêt et je me suis intéressée à d’autres choses (l’environnement, le voyage, la culture, la psychologie, la philosophie, etc). Et puis, surtout, je me suis rendue compte que le paraître c’est bien mais que c’est bien plus important de remplir son cœur et sa tête que sa garde robe. Je faisais beaucoup moins de shopping même si j’en faisais encore beaucoup. Je sortais beaucoup plus. En fait, je commençais à dépenser mon argent pour des expériences, des moments plutôt que pour des objets.

Et puis depuis un peu plus d’un an, j’ai totalement abandonné le shopping. Je n’en fais que lorsque j’ai besoin de quelque chose et un petit craquage de temps en temps. Mais à part ça, je n’aime plus passer des heures dans les magasins. Avant je commandais beaucoup sur internet, je ne le fais plus du tout sauf pour du matos photos.

Il y a quelques mois, je suis tombée sur une phrase sur les réseaux -> « Collect moments, not things ». Et puis, il y a eu quelques événements difficiles qui se sont enchaînés. Et ça a été un vrai déclic. Au final, quand la vie s’arrête, avoir une bibliothèque pleine de livres, une garde robe pleines de vêtements et une maison pleine d’objets inutiles, ça ne sert à rien. Ce qui compte c’est d’avoir fait toutes les expériences qu’on rêvait de faire et d’avoir eu une vie remplie de bons moments, d’avoir été entourés. Bref, d’avoir donner de la vie à ses années.

Mes nombreux voyages m’ont également permis de trouver une nouvelle façon de dépenser mon argent intelligemment ! Car rien ne rends plus heureux que le voyage (en tout cas pour ma part). Rencontrer de nouvelles personnes, découvrir de nouvelles cultures, admirer de nouveaux paysages et apprendre à se connaître soi.

Depuis, je revends pas mal d’objets, vêtements pour économiser pour des projets (particulièrement en terme de voyage car c’est ce que j’aime le plus). J’ai enfin investi dans du matériel photos dont je rêvais depuis mes 16 ans mais que je ne pouvais pas m’offrir parce que tout mon argent passait dans les fringues. J’ai pu voyager plus souvent, j’ai pu aller plus souvent au restaurant, etc.

Et devinez quoi ! Je suis bien plus heureuse comme ça !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s